Communautés pré- et post-apocalyptiques chez Michel Houellebecq

La crise (voir le cataclysme) éco-sociétale, le darwinisme social, le désir comme liaison et déliaison des invididus, la nostalgie de l’androgyne et le post-humain dans La Possibilité d’une île

Document non disponible (colloque de Birkbeck University, Londres, 2011)

 

Bretagne Noël 2014 375b

Photographie personnelle



Citer ce billet
Morgane Leray (2015, 11 juin). Communautés pré- et post-apocalyptiques chez Michel Houellebecq. L’imaginaire de la fin. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q3bi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.