Paysages post-apocalyptiques: errance et écopoétique d’une crise ontologique

Cette analyse sémiotique et poétique de la nature, personnage à part entière des fictions post-apocalyptiques, met en lumière les archétypes des paysages (composition, chromatisme, mythèmes) de The Road, La Possibilité d’une île (romans et adaptations cinématographiques) et The Walking Dead (BD et série).

Document non disponible (colloque  de Sorèze, Toulouse II-Le Mirail, 2013)

Bretagne mai 2015 563photographie personnelle

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.